20181122_104817 copie

A la fin du dîner débat du Munch de Paris M, j'ai accepté d’être un sujet de fantasme pour un petit jeu d'écriture à partir de quatre mots-clés choisis par moi, illustrant un de mes fantasmes.

Après vingt minutes de rédaction sur les fantasmes de plusieurs volontaires, D’ange et Chloé ont lu à voix hautes le fruit de cette cogitation masturbatoire de chaque équipe. Au préalable, la fantasmeuse ou le fanstasmeur se présentait rapidement à l’assemblée de sorte que notre fantasme devenait ainsi public après lecture ! Humm dans ces cas là vaut mieux assumer ! Rires !!

J'ai été stupéfait par le texte écrit sur moi Et j’étais persuadé que ceux qui avaient rédigé mon fantasme me connaissaient tellement cela m'a fait vibrer et ressemblait à des histoires en partie vécues !

Après une petite recherche, j'ai fait la connaissance de mes auteurs anonymes. Un couple sympathique qui venait pour la première fois au Munch et qui avait été séduit par mes fantasmes proposés. Et ni ma page FB, ni mon blog ne leur étaient familiers !

Surprenant et troublant !

Et J’avoue que l’écoute en public du scénario imaginé par ce couple sur mon fantasme m’a titillé le bas ventre !

 

Philippe Hickx

Entré dans un club, Philippe pris en main, est déshabillé les yeux bandés sur le champ.
Sèchement, « mettez-vous à quatre pattes, vous êtes mon chien et vous allez m’obéir… »

 

lui glissent leur gode entre les fesses les unes après les autres

Trainé avec un collier et une laisse, je l’accompagne dans une salle comble d’invités qui le caressent et le fessent à loisir sous mes ordres. Pendant que je l’humilie en le traitant de « petite salope, vous aimez ça être ma  pute, léchez mes pieds »
Pendant que plusieurs femmes phalliques le mordent, le pincent, le caressent, le masturbent délicatement puis sauvagement, lui crachent dessus, lui pissent dessus, l’humilient et lui glissent leur gode entre les fesses les unes après les autres…

« Vous aimez ça être à mon service ma pute sacrée ! Je vous fais bander comme ça et ça me fait mouiller comme une folle, je jouis sur vous. »


D’Ange pour ta demande de photos ou sextapes perso illustratives à l’appui du texte, il va falloir la tourner et trouver des volontaires près à jouer le jeu. Rires !

A défaut de sextape, deux photos de Patrick Siboni, tirées du Subspace Carcéral de Marie Albatrice où l’on me voit dans des scènes qui se rapprochent du récit sur mon fantasme.

d581a0_49ac9ff8090048d5a468a1878044c934~mv2

GB sodo1

 

 

 

 

 

 

Le manucrit des auteurs de mon fantasme scénarisé

20181122_104850

 

20181122_104909